Accueil / 500ans / 500 ans de la réformation : catholiques et protestants unis dans la célébration ?

500 ans de la réformation : catholiques et protestants unis dans la célébration ?

Pr Marc Lienhard, doyen de la Faculté Protestante de théologie de Starsbourg

Catholiques et protestants peuvent-ils commémorer ensemble la naissance du protestantisme au XVlème siècle ?

Les Eglises protestantes vont commémorer en 2017 les 95 thèses de Luther contre les indulgences, qui ont conduit à la naissance du protestantisme. Elles sont reconnaissantes pour ce qu’elles considèrent comme une redécouverte de l’Évangile. Du côté catholique on a pendant des siècles stigmatisé la division de l’église qui en est résultée, en accusant Luther d’en être responsable. Des approches nouvelles sont apparues au cours des dernières décennies : le mouvement oecuménique, le regard jeté par Vatican Il sur les autres communautés chrétiennes, les recherches catholiques sur la théologie de Luther, la distance critique des protestants vis-à-vis de certains aspects de l’action de Luther ou de l’histoire des Eglises protestantes : tout cela permet d’envisager aujourd’hui une commémoration commune de la réformation du XVIe siècle. Y- a-t-il même des éléments qu’on peut fêter ensemble ? Une commémoration commune exige cependant à la fois un autre regard sur l’histoire, faisant place à la part respective des uns et des autres dans la division de l’Eglise, et discernant comment l’Évangile redécouvert a marqué aussi bien les Eglises protestantes que l’Eglise catholique. Commémorer ensemble ne consiste pas seulement à changer de lunettes pour regarder le passé, mais se laisser entraîner vers une communion plus forte, basée sur la reconnaissance des autres Eglises.