Accueil / Cultes enregistrés

Cultes enregistrés

 

audio.jpgVoici ci-dessous les archives des cultes qui ont été enregistrés sur l’ancienne version du site : à partir de juillet 2012 on y accède par la colonne de droite. Sauf culte exceptionnel, seule la prédication est enregistrée.

 

 

 

Année 2012

 

24 juin:

(Pasteur R. Chamard)

Prédication

 

17 juin:

Pour une vie motivée par l’Evangile (Pasteur R. Chamard)

Dans son explication de la parabole du semeur, Jésus met l’accent d’abord sur l’enjeu spirituel de toute annonce de l’évangile, ensuite sur l’impossibilité d’être seulement un auditeur « zappeur », puis sur les priorités qui doivent être les nôtres, et enfin sur la profondeur nécessaire de la réception de la Parole pour que celle-ci soit véritablement fructueuse. Que celui, et celle, qui a des oreilles, entende !

 

 

10 juin:

Toute la vie à l’école de Dieu (Pasteur R. Chamard)

Deutéronome 6 : 4 à 9 ; 1 Corinthiens 14 : 26 à 33 ; Colossiens 3 : 16-17 : En ce dimanche où deux de nos jeunes terminent leur catéchuménat, la Parole de Dieu nous rappelle la responsabilité conjointe de la famille et de l’Eglise locale dans la transmission du message biblique ; elle nous présente une ecclésiologie « a minima » et nous invite à rester tout au long de notre vie à l’école de notre Dieu.

 

3 juin:

La foi d’une mère étonne Jésus (Pasteur R. Chamard)

Matthieu 15 : 21 à 28 « . Jésus a parfois été étonné par l’incrédulité de ses compatriotes. Dans ce récit, c’est la foi d’une étrangère, qui plus est d’une cananéenne, qui le surprend. La foi inséparable de l’amour d’une mère pour sa fille malade. En ce jour de fête des mères, cette femme se révèle être dans le droite ligne de Rahab, la cananéenne épargnée par Josué lors de la conquête de la terre promise.

 

13 mai:

Le doute (JM Dauriac)

Le doute est inséparable de la foi, à l’image de Jésus parfaitement homme au jardin de Getsémané quand il demande à ne pas boire la coupe qui s’annonce et sur la croix quand il crie à son Père « pourquoi m’as-tu abandonné ? ».

 

6 mai:

Rencontre authentique au puits de Jacob (M. Chamard)

Histoire d’une rencontre de deux personnes que tout sépare: Jésus, le juif, et une femme samaritaine. Un dialogue authentique qui permet à Jésus de se révéler et à la samaritaine de devenir porteuse du salut. C’est une histoire vivifiante !

 

29 avril:

Se convertir et vivre (Professeur Marc Lienhard)

2 Chroniques 33 : L’histoire du roi Manassé est une saisissante illustration de la grâce de Dieu accessible à quiconque change d’état d’esprit et de comportement pour choisir une meilleure voie. Une vie transformée, comme Dieu l’ a fait dans le passé et comme il le fait encore aujourd’hui par le Christ.

 

15 avril:

Titre à venir (Professeur Marc Lienhard)

résumé à venir …

 

 

8 avril:

Christ est ressuscité ! (Pasteur R. Chamard)

« Le Seigneur est vraiment ressuscité ! » Jean 20 : 19 à 23 : Le soir de Pâques, dans l’intimité de la chambre haute, la salutation juive traditionnelle que Jésus adresse aux disciples est porteuse d’une nouveauté radicale : la paix invoquée est désormais fondée sur l’expiation accomplie parfaitement à Golgotha. Ordre de mission, assurance de la présence du Saint Esprit et résumé de la teneur essentielle de cette mission font aussi partie de la communication du Seigneur à ses disciples devenus apôtres. Quadruple parole exigeante et rassurante à la fois !

 

 

1 avril:

L’entrée de Jésus à Jérusalem (Pasteur R. Chamard)

« Hosanna ! » Marc 11 : 1 à 10 ; Luc 19 : 41-44. Quand le Seigneur entre triomphalement dans Jérusalem le jour des « Rameaux » en accomplissement des prophéties au sujet du roi-messie, la joie de la foule contraste avec les pleurs de Jésus qui connaît d’avance le sort funeste de la ville scellé par son refus d’accueillir le salut offert dans la personne du Christ. La semaine décisive de l’histoire de l’humanité s’ouvre sur un malentendu, et va se poursuivre jusqu’au vendredi saint et au dimanche de Pâques.

 

 

18 mars:

Puissance(s) et puissant(s) dans notre monde et dans la Bible (JM Dauriac & Pasteur R. Chamard)

Esaïe 33 : 22; Actes 12 : 21-23; Jean 19 : 8 à 11. L’influence des « puissants » de ce monde, pour réelle qu’elle puisse apparaître, doit néanmoins être relativisée. Un seul est LE puissant, parce qu’il est « a se » par lui-même, l’éternel, le créateur de tout. Finalement et paradoxalement, le critère ultime de la puissance, c’ est d’être capable d’y renoncer volontairement comme Dieu l’a fait en s’incarnant en Jésus-Christ. La croix se révèle ainsi comme la manifestation indépassable de la puissance.

 

 

11 mars:

La sagesse de Salomon (Pasteur R. Chamard)

2 Chroniques 1 : 7 à 12 « La sagesse de Salomon ». La sagesse du roi Salomon reste aujourd’hui encore proverbiale. Ce texte nous en indique la source : Dieu a exaucé la demande du jeune monarque. Si Dieu m’invitait de la même façon aujourd’hui à lui adresser une demande, quelle serait-elle ?

 

4 mars:

Connaitre l’amour infini du Christ (Pasteur R. Chamard)

Ephésiens 3 : 14 à 19 : L’amour de Dieu pour l’humanité est un mystère. Cela ne veut pas dire qu’il soit inconnaissable, mais qu’il doit nous être révélé par Dieu lui-même. Alors que nous autres humains évoluons dans un univers à trois dimensions, l’amour du Christ, dans sa plénitude, se déploie en quatre dimensions, qui sont celles de l’infini.

 

19 février:

La prière chrétienne (Pasteur R. Chamard)

Matthieu 6 : 5 à 14 : La prière est une pratique commune à toutes les religions. Pourtant, dans son enseignement, Jésus fait éclater le cadre strictement religieux de la prière pour la présenter comme un acte sincère, un face à face intime avec Dieu, une attitude sobre et concise, tout cela fondé sur la nature du Dieu qui est invoqué comme « Notre Père ». Oui, la prière chrétienne est une prière bien spécifique, notamment au regard du judaïsme et du paganisme.

 

12 février:

Ensemble témoins du Dieu de l’alliance (Pasteur R. Chamard)

Josué 22. En ce dimanche où nous rappelons notre appartenance à une union d’Eglises, recevons enseignement de cet épisode de l’histoire d’Israël où l’unité du peuple a failli voler en éclat, avant d’être préservée par le dialogue, l’amour mutuel et la conviction d’appartenir à une même alliance scellée par le même Dieu.

 

29 janvier:

Mettre en pratique (P. Opitz)

Matthieu 7 : 12-27 Le salut par grâce ne peut être dissocié de l’application de la loi de Dieu que Jésus résume à deux commandements :  » tu aimeras le Seigneur ton Dieu de toute ton intelligence, de tout ton être et de toute ton énergie, et ton prochain comme toi-même ». La foi et les oeuvres qui en découlent sont indissociables.

 

22 janvier:

Transformés par la paix du Christ ressuscité (Pasteur R. Chamard)

Nous rappelons aujourd’hui la paix du Seigneur ressuscité qui est le grand vainqueur de la mort et du monde des ténèbres. Il rassemble ses disciples paralysés par la peur et nous ouvre de nouvelles perspectives de vie et d’action en faveur de son royaume qui vient.

 

8 janvier:

Transformés pour la vie éternelle (Pasteur R. Chamard)

1 Corinthiens 15 : 51-58 Le thème de la Semaine Universelle de Prière 2012 nous rappelle que nous sommes transformés par la victoire du Christ, qui vient régner en nous. Cette « victoire » a été acquise à la croix, laquelle ouvre la voie à une transformation des croyants à l’image de leur roi. Nous constituons alors une communauté transformée par l’amour de Dieu. Cette transformation sera totale au moment de la résurrection. La perspective de l’éternité vient éclairer ce que les membres du Royaume de Dieu sont appelés à vivre dès maintenant.

 

1er janvier:

Voici je viens bientôt (Pasteur R. Chamard)

Matthieu 24 : 36 – 44 : « Voici, je viens bientôt ! ». Que nous réserve l’année 2012 qui commence ? Sera-t-elle la dernière comme le pensent certains ? Dieu seul le sait, qui maîtrise les temps et les évènements. Une seule certitude : le Seigneur vient bientôt ! L’espérance chrétienne est la même en 2012 qu’au 1er siècle de notre ère. Et notre feuille de route de disciples du Christ est clairement tracée.

 

Année 2011

 

18 décembre:

Disciple jusqu’au bout (Pasteur R. Chamard)

Esaïe 50 : 4 – 11 Le profil du serviteur de l’Eternel se précise dans ce 3ème chant que nous lisons en ce 4ème et dernier dimanche de l’Avent 2011. Etre disciple du Dieu vivant est quelque chose d’exigeant, tant au point de vue de la parole, de l’écoute que de la vie offerte aux autres jusqu’au sacrifice.

 

11 décembre:

Mon Dieu est ma force (Pasteur R. Chamard)

Esaïe 49 : 1 à 7 Comment trouver les ressources nécessaires pour faire face aux aléas de la vie ? Le témoignage du serviteur de l’Eternel nous atteint en ce troisième dimanche de l’Avent. Il a trouvé la source de sa force en Dieu, c’est ce qui lui a permis d’accomplir jusqu’au bout sa mission. A cette même source, nous trouverons les moyens de réaliser notre vocation humaine.

 

4 décembre:

Agis avec mesure (S. Siounath)

L’Ecclésiaste (7 : 15 – 22) nous rappelle qu’il ne faut pas être « plus royaliste que le roi » et que, sans pour autant tomber dans la médiocrité par souci du compromis, le chrétien doit être vigilant en fondant son action sur la sagesse qui vient de Dieu pour agir avec mesure.

 

27 novembre:

Il n’éteindra pas la mèche qui faiblit (Pasteur R. Chamard)

Esaïe 42 : 1 à 9. En ce premier dimanche de l’Avent, entrons dans la contemplation du Serviteur de l’Eternel, celui qui vient de la part de Dieu non pour juger, mais pour sauver le monde. Jésus ne vient pas pour éteindre, mais au contraire pour ranimer la lumière, redonner la vie.

 

13 novembre:

Une foi digne d’admiration (Pasteur R. Chamard)

Elles ne sont pas légion les personnes dont Jésus a admiré la foi pendant son ministère terrestre. Le centurion romain est une de celles-là. Son attitude et ses paroles témoignent d’une foi profonde. Au regard de cet exemple, que pourrait penser Jésus de ma foi aujourd’hui ?

 

6 novembre:

Ils sont heureux ceux qui sont rejetés (Pasteur P. de Pol)

Les béatitudes sont un appel à la présence aux autres, à ceux qui manquent, ce qui ne pourra que provoquer un rejet de la part d’une société centrée sur soi, la recherche du bonheur dans l’avoir et le diktat des puissances financières (les Baals …). Et ce rejet ne doit pas être vécu comme une perte mais comme un gain, signe que l’on est dans les traces du Christ Jésus.

 

30 octobre:

Combattre le bon combat (A. Verborne)

Le livre de Josué nous enseigne qu’il ne faut pas se tromper de combat : Dieu nous appelle à être présents dans les combats de ce monde (voir plus bas Esaïe 58 et Michée 6) sans jamais oublier que les vrais enjeux sont spirituels.

 

16 octobre:

Tu n’accepteras pas de pot-de-vin (V. Siounath)

Le Dieu de la Bible a toujours averti les hommes sur leurs responsabilités et les conséquences de leurs péchés. La corruption dans le monde est l’un des plus dramatiques et le « Défi Michée » (mouvement né des églises issues de la Réforme) va intervenir lors du prochain G20 à Cannes pour demander davantage de transparence à tous les niveaux afin que ce fléau et les plaies qui l’accompagnent soient réduits au profit des plus pauvres.

 

9 octobre:

Résister (Pasteur R. Chamard)

Un mot qui résonne d’une manière particulière aux oreilles des protestants. Une attitude qui n’est pas seulement indiquée par l’histoire, mais aussi par la Parole de Dieu, et pas seulement pour une minorité de chrétiens, mais pour tout croyant qui veut suivre le Christ, Celui qui a su résister à toute pression humaine et spirituelle contraire à sa mission rédemptrice.

 

18 septembre:

Comment s’approcher de Dieu ? (Pasteur R. Chamard)

Cette parabole de Jésus, apparemment ciblée, ne s’adresse-t-elle pas à chacun et chacune d’entre nous ? Il y est question de justification, thème essentiel touchant à notre relation personnelle avec Dieu. Ce n’est pas en se comparant aux autres que l’on peut s’estimer juste, ni en faisant l’impasse sur notre état de pécheur, obstacle rédhibitoire à notre communion avec le Dieu saint. Seule une approche humble et repentante peut nous rapprocher de notre Père céleste et nous faire vivre dans la paix avec Lui. Une parole de Jésus qui nous remet en cause chaque fois que nous franchissons le seuil du temple … et pas seulement !

 

11 septembre:

Tous solidaires (Pasteur R. Chamard)

En ces temps de coupe du monde, l’église locale peut être comparée à une équipe de rugby engagée, comme l’affirme l’apôtre Paul, dans la course pour remporter le titre : elle doit se préparer, construire la nécessaire diversité et mener le jeu grâce à une entente solidaire entre les membres de l’équipe alors même que la vie, à l’image des rebonds imprévisibles du balon ovale, nous réserve toujours de bonnes et de mauvaises surprises.

 

4 septembre:

Fortifie-toi et prends courage (Pasteur R. Chamard)

Comme pour Josué qui est réconforté par le Seigneur lorsqu’il doit assurer la succession de Moïse, nous devons nous rappeler les paroles du Christ qui nous assure de son soutien tous les jours jusqu’à la fin du monde pour vivre et annoncer le salut gratuit offert à tous.

 

28 août:

Pardonne-nous nos offenses (P. Opitz)

Le « comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés » ainsi que la mise en garde faite par Jésus et qui suit immédiatement au verset 15 (Matthieu 6) ont trop souvent été mal compris et ont créé une théologie de la culpabilité et du mérite. Alors pourquoi cette apparente contradiction qui semble dire que notre pardon se mérite et sur laquelle Jésus insiste pourtant, et qui semble en totale contradiction avec le message du salut offert gratuitement ?

 

24 juillet:

Tous ensemble (Pasteur E. Alvarez)

L’Ecriture ne nous appelle pas seulement à être tous ensemble pour être bien entre nous mais aussi et surtout pour glorifier Dieu : c’est la vocation à laquelle l’Eglise est appelée en reconnaissant tout ce que Christ a fait pour nous et en agissant pour le bien des hommes qui à leur tour rendront gloire à Dieu.

 

17 juillet:

La rencontre avec Dieu (Pasteur E. Alvarez)

De l’Ancien au Nouveau Testament, Dieu s’est progressivement approché de l’homme pour le rencontrer et nouer avec lui une relation nouvelle basée sur le don de la grâce qui, à l’image de ce samaritain lépreux guéri, devrait normalement aboutir à la louange. Mais là encore Jésus est étonné …

 

10 juillet:

Un Dieu de compassion (Pasteur E. Alvarez)

Nous sommes appelés à donner non pas ce que nous avons mais ce qui nous a été donné et qui nous surpasse dans nos relations : la compassion de Dieu pour tous les hommes.

 

26 juin:

Reconnaissance (Pasteur E. Alvarez)

Après 10 ans de ministère pastoral à l’église de Pessac, c’est le mot reconnaissance envers la fidélité de Dieu qui ressort. Et reconnaissance de toute l’église envers Emmanuel qui va nous quitter fin juillet pour un nouveau ministère pastoral à l’église libre d’Orléans car avec lui nous avons tous goutté que le Seigneur est bon !

 

19 juin:

Le temps (Pasteur E. Alvarez et JM. Dauriac)

Le rapport de Dieu au temps, et à l’éternité, est bien difficile à percevoir surtout avec notre culture imprégnée de pensée grecque. Il est bon de refaire le point sur ce que nous enseigne la Bible à ce sujet pour une remise en perspective vers … l’éternité !

 

12 juin:

Pentecôte (Pasteur E. Alvarez)

L’Esprit Saint a été donné en abondance pour témoigner à toutes les nations des merveilles que Dieu a faites pour sauver tous les hommes et pour conduire l’Eglise et la soutenir dans ce témoignage.

 

29 mai:

Bible et morale sexuelle (P. Opitz)

La Bible n’est pas un code moral, notamment en matière de sexualité où le seul élément normatif est le respect du cadre créationnel centré sur le couple hétérosexuel monogame. Face aux dérives, et notamment l’homosexualité, l’attitude des églises et des chrétiens doit être, à l’image du Christ, surtout de ne pas juger ni rejeter mais d’accueillir et relever pour ensuite accompagner vers une guérison.

 

22 mai:

Qui m’a vu a vu le Père (Pasteur E. Alvarez)

En annonçant cette parole, Jésus choque les disciples car il leur annonce que le Dieu qu’ils adorent n’est pas « au ciel » comme ils se l’imaginent mais qu’il est en face d’eux, en chair et en os. Parole qui ne pourra être pleinement comprise qu’après qu’ils aient reçu le Saint Esprit afin d’accéder à la compréhension d’un Dieu qui se dépouille et se sacrifie par amour. Dans notre vie et dans la vie d’église, nous avons aussi parfois des seuils de compréhension que seul le Saint Esprit peut nous aider à passer car ils mettent souvent à mal certaines de nos certitudes bien établies.

 

1er mai:

Appelés à prendre des risques (Pasteur F. Négrini)

Ambassadeurs de la Parole de Vie qui nous libère, Jésus nous appelle à évangéliser, à prendre des risques ! La nouvelle église libre de Poitiers, que Fabien Négrini nous présente, est un bon exemple de risques pris pour annoncer l’Evangile.

 

24 avril:

Pâques : le passage (Pasteur E. Alvarez)

Jésus est passé par la mort et la résurrection pour ouvrir le chemin vers Dieu et la vie éternelle. Par ce passage, c’est le vieux monde qui est crucifié.

 

17 avril:

Besoin de tous (Pasteur E. Alvarez)

Le salut est offert aux non-juifs donc, par définition, à ceux qui sont différents et qui ne le méritent pas tant par leurs origine que par leur comportement. Dans ce sens, l’église doit être vigilante pour demeurer elle aussi ouverte à la différence afin d’accueillir et d’accompagner.

 

3 avril:

Qui a péché, lui ou ses parents ? (P. Opitz)

Jean 9 : 1-41 nous montre ce qu’une religion centrée sur ses principes peut donner : d’abord l’ignorance de la détresse humaine pour cause théologique, ensuite la justification de ne rien changer à l’état des choses. Jésus renverse ces valeurs et replace l’homme au coeur de son action.

 

20 mars:

Une histoire d’amitié qui aurait pu mal tourner (Pasteure F. Bonnet)

1 Samuel 18 versets 1 à 17 nous raconte une histoire d’amitié entre Jonathan et David qui aurait pu mal tourner vu leurs origines opposées. Une histoire riche en enseignements sur la manière dont Dieu agit.

 

13 mars:

Refaire connaissance avec Jean-Baptiste (M. Chamard)

Redécouvrir la figure de Jean-Baptiste, précurseur et anonciateur du Christ attendu par le peuple d’Israël, nous rappelle que Dieu agit toujours selon une logique et avec des moyens qui vont à l’encontre de nos présupposés

 

27 février:

Ne vous inquiétez de rien (Pasteur E. Alvarez)

« Réjouissez-vous, le Seigneur est proche » sont des paroles qui nous amènent, à titre individuel et en tant qu’église, à nous remettre en question : sommes-nous dans une démarche d’inquiétude pour les aspects matériels et le respect du formalisme de notre foi ou dans une démarche d’espérance vers ce qui est déjà acquis ?

 

20 février:

Aller vers l’autre, un choix (Pasteur E. Alvarez)

Nous sommes appelés à avoir du discernement dans nos choix, à aller vers l’autre, à nous attacher à la bonté. Mais le Christ nous a montré qu’il fallait aussi aller plus loin, jusqu’à bénir ceux qui nous persécutent car c’est ainsi que le Saint Esprit agit jusqu’à convaincre de la nécessité d’un changement de vie.

 

13 février:

Etre un « bon » chrétien (S. Siounath)

Le « bon » serviteur est humble, il sait rester à sa place sans se sous-estimer ni se sur-estimer, il n’a qu’une idée: que le Christ grandisse en lui chaque jour, et que l’église tienne sa place dans la ville et dans le monde. Tout un programme pour notre église …

 

6 février:

Devenir chrétien : une question pertinente (Pasteur E. Alvarez)

On ne devient pas chrétien « par hasard » car Dieu, par son appel, s’impose à nous et nous accapare jusqu’à que nous acceptions de rencontrer le Christ Jésus au coeur de notre humanité. Et c’est alors le début d’un chemin nouveau qui nous est ouvert et dans lequel nous sommes appelés à nous engager.

 

30 janvier:

Aimer Dieu et son prochain, voilà l’essentiel (M. Talansi)

L’amour du prochain n’est pas sentiments mais actes concrets. L’amour n’a pas de limites, à l’image de l’amour que Dieu a manifesté pour notre salut par le sacrifice du Christ Jésus, sa mort et sa résurrection. Le Saint-Esprit joue un rôle essentiel pour assouplir nos rigidités et faire en sorte que cet amour inconditionnel puisse se manifester avec puissance dans nos vies de tous les jours.

 

23 janvier:

Se souvenir (Pasteur E. Alvarez)

Il est vital de se souvenir de la réconciliation, manifestation de l’amour inconditionnel de Dieu, dont nous bénéficions en Jésus Christ: c’est un trésor extraordinaire que nous gardons dans la fragilité de notre nature humaine. Cette révélation reçue comme un cadeau annonce le salut et la résurrection de la chair.

 

16 janvier:

Discerner la volonté de Dieu (Pasteur R. Chamard)

L’Epiphanie est la manifestation de l’amour de Dieu par le salut offert gratuitement à tous dans le Christ Jésus. Cette irruption de Dieu dans l’histoire de l’humanité n’a rien à voir avec une religion ou une philosophie, car c’est Dieu lui-même qui a donné son fils Jésus, incarné, humilié, torturé, crucifié, mort et ressuscité pour sauver les hommes et créer son Eglise pour porter témoignage de ce magnifique cadeau et faire des oeuvres bonnes.

 

9 janvier:

L’Eglise: projet fascinant de Dieu (Pasteur E. Alvarez)

L’Epiphanie est la manifestation de l’amour de Dieu par le salut offert gratuitement à tous dans le Christ Jésus. Cette irruption de Dieu dans l’histoire de l’humanité n’a rien à voir avec une religion ou une philosophie, car c’est Dieu lui-même qui a donné son fils Jésus, incarné, humilié, torturé, crucifié, mort et ressuscité pour sauver les hommes et créer son Eglise pour porter témoignage de ce magnifique cadeau et faire des oeuvres bonnes.

 

Année 2010

 

19 décembre:

Ne crains pas de croire (Pasteur E. Alvarez)

La façon dont Dieu s’y est pris pour s’insérer totalement dans l’histoire de l’humanité, au travers d’événements tous plus non crédibles les uns que les autres, et de la manière dont ils ont été reçus par Marie et Joseph, nous amènent à nous poser nous aussi une question fondamentale: avons-nous peur de croire à ce qui n’est absolument pas dans notre sphère de raisonnement ?

 

12 décembre:

Le doute de Jean le Baptiste (Pasteur E. Alvarez)

A l’image de Jean le Baptiste dans Matthieu 11:3 qui a des doutes sur le fait que Jésus soit vraiment celui qui doit venir, peut-êre avons-nous aussi dans nos vies des doutes sur le fait que le Christ puisse venir nous rencontrer là où nous ne l’attendons pas … Son incarnation et sa naissance dans le dénuement le plus complet sont des signes qui doivent nous aider à discerner sa présence réelle au plus profond dénuement de nos vies.

 

5 décembre:

Marie pleine de grâce (Pasteur E. Alvarez)

L’Avent est un moment particulier propice à une réflexion préparatoire à l’avènement d’un monde nouveau, le Royaume de paix de justice et d’amour annoncé par le Christ ressuscité !

Ave Maria (Noël-André Chefneux, années 1970)

Cette chanson, empreinte de grande sensibilité et de respect pour la mère du Seigneur, donne une vision très poétique et tout en finesse de ce qu’on peut dire sur Marie d’après ce que le Nouveau Testament a laissé comme textes à son sujet. Un vieux vinyl à (ré)écouter en ce deuxième dimanche de l’Avent.

 

28 novembre:

Le temps de l’Avent (Pasteur E. Alvarez)

L’Avent est un moment particulier propice à une réflexion préparatoire à l’avènement d’un monde nouveau, le Royaume de paix de justice et d’amour annoncé par le Christ ressuscité !

 

Présentation des Groupes Bibliques Universitaires

La déléguée régionale sud-ouest des GBU présente cette oeuvre destinée à faire connaitre la Bible et la foi chrétienne aux étudiants.

 

21 novembre:

Devenir membre de l’église (Pasteur E. Alvarez)

L’engagement des participants au culte et autres activités de l’église est une réalité, devenir membre de l’église procède d’une autre démarche qui met en avant la reconnaissance et la joie de faire corps avec une communauté de vie.

 

14 novembre:

L’accueil de l’étranger (Pasteur E. Alvarez & JM Dauriac)

Les textes bibliques apportent un éclairage révolutionnaire sur la notion d’accueil de l’étranger, à l’image de la révolution qu’a dû faire l’Eglise naissante pour accepter les non juifs et ainsi ouvrir l’annonce de l’Evangile à tous les hommes.

 

31 octobre:

Le don gratuit de Dieu (Pasteur E. Alvarez)

Le 31 octobre 1517 le moine docteur en théologie Martin Luther affiche ses 95 thèses sur le portail de l’église d’Erfurt pour réclamer une réforme des pratiques de l’Eglise Catholique de l’époque. Cet homme, pris entre la sainteté de Dieu et les excès de l’Eglise d’alors n’en est pas moins réaliste sur lui-même. A la lumière de la Bible il comprend que seul de don gratuit de Dieu apporte la justification et libère réellement l’homme de ses angoisses.

 

24 octobre:

La femme adultère (Pasteur E. Alvarez)

L’histoire de la femme adultère reflète bien l’attitude nouvelle que Jésus apporte par rapport aux docteurs de la Loi: plutôt que condamner il écoute, ne condamne pas, pardonne et relève pour remettre en marche sur le chemin d’une vie renouvelée et orientée vers l’avenir.

 

17 octobre:

Les noces de Cana (M. Talansi)

L’intervention de Jésus dans ce repas de noces est l’image de l’intervention d’un Dieu d’amour et incarné qui ne souhaite qu’une chose: fêter comme il se doit le don total qu’il a fait de son fils pour le salut des hommes, fête qu’il assimile Lui-même à un repas de noces.

 

10 octobre:

Le défi Michée (S. & V. Siounath)

La pauvreté dans le monde peut connaitre un net recul si les chrétiens des Eglises mettent les gouvernements devant les promesses qu’ils ont prise … afin qu’ils les tiennent !

 

26 septembre:

Renouer avec Dieu (Pasteur E. Alvarez)

Le nombre de contemporains qui souhaiteraient renouer avec Dieu est bien plus important qu’on pourrait le croire, ils n’attendent qu’une invitation des églises pour se remettre en chemin vers celui qui les accueillera tels qu’ils sont. Le Parcours Alpha est une occasion unique pour l’église d’être à l’heure au rendez-vous.

 

12 septembre:

Que signifie « avoir la foi » ? (Pasteur E. Alvarez)

La foi reste toujours un mistère … Les paroles de Jésus « Croyez en Dieu, croyez en moi » (Jean 14) et l’histoire de Marthe et Marie (Luc 10) recentrent sur l’essentiel: la personne du Christ et l’écoute de sa parole, les préoccupations de logistique doivent passer au second plan. La foi ne peut se fonder et grandir qu’en restant sur l’essentiel.

 

5 septembre:

La nécessaire intercession du peuple de Dieu (Pasteur E. Alvarez)

La vocation des chrétiens est d’intercéder auprès de Dieu, pour le salut des hommes mais aussi pour tous ceux qui souffrent d’une manière ou d’une autre et, là encore nécessité, pour ceux qui nous dirigent afin que leurs décisions ne soient pas en opposition flagrante avec la Parole qui insiste lourdement sur la lutte contre toute forme d’injustice, notamment l’accueil des migrants.

 

15 août:

Reprendre la route avec Dieu (Pasteur E. Alvarez)

La lettre adressée dans Apocalypse 2 à l’Eglise de Thiatyre nous rappelle qu’il nous faut sans cesse faire attention à ne pas nous laisser influencer par les idoles du temps et à toujours garder la vocation à laquelle l’Eglise a été appelée: témoigner de la vérité, dénoncer l’injustice et venir en aide à tous ceux qui en ont besoin.

 

25 juillet:

Un temps pour chaque chose (S. Siounath)

Le livre de l’Ecclésiaste nous livre une parole de sagesse très pragmatique sur les temps de la vie humaine, bons et moins bons, et il rappelle que l’homme doit se réjouir, car c’est don de Dieu, en n’oubliant pas la perspective ouverte sur l’éternité par le Dieu Créateur et Sauveur.

 

18 juillet:

Des racines et des fruits (A. Verborne)

La parabole du semeur est un exemple parmi d’autres de ce que Dieu souhaite pour nous: des racines profondément ancrées sur sa Parole et donc des fruits qui, même dans les moments difficiles de la vie, permettent de maintenir le cap et de tenir bon malgré les difficultés et les apparences d’impasses.

 

11 juillet:

Sois fidèle (Pasteur E. Alvarez)

Face à la persécution qui s’annonce, l’Eglise de Smyrne est appelée à la fidélité et à la persévérance.

 

4 juillet:

Tu as abandonné ton premier amour (Pasteur E. Alvarez)

L’Eglise d’Ephèse (Turquie occidentale) est fidèle à l’enseignement de Paul puisqu’elle a su rejeter les faux apôtres et la Nicolaïtes, mais le Christ lui reproche d’avoir oublié son premier amour, ce qui n’est pas un reproche sur la fidélité à l’Evangile mais plutôt un rappel à l’ordre pour « se souvenir d’où tu es tombé » et pratiquer des oeuvres plus en accord avec cette démarche initiale de repentance.

 

27 juin:

Etre des sentinelles (Pasteur E. Alvarez)

La reine Esther ne peut rester indifférente au sort de son peuple et l’histoire racontée dans la Bible peut être l’archétype du rôle de sentinelles que les chrétiens se doivent de tenir afin d’alerter les puissants sur les conséquences de leurs décisions pour la vie et la mort.

 

20 juin:

Redevenir des enfants (Pasteur E. Alvarez)

L’amour et la confiance que Dieu attend que l’on place en Lui n’est pas mièvrerie mais une attitude de non suffisance et d’attente dans un avenir qui nous est ouvert sur le chemin qu’il a lui-même ouvert pour que nous y trouvions notre épanouissement sans égoïsme.

 

13 juin:

Heureux ceux qui … (Pasteur E. Alvarez)

L’Ancien et le Nouveau Testament donnent une vision du bonheur à l’opposé de ce que nos sociétés proposent, Christ étant venu démontrer dans l’humanité que ce que Dieu proposait était vraiment à la portée de chacun car, en toutes choses, c’est Lui qui ouvre la voie et réalise toutes choses.

 

6 juin:

Unis à Christ dans la consécration (A. Verborne)

Lévitique 8 : 14-24 nous donne une vision archaïque (au sens d’ancienne) de la consécration à Dieu qui sera, dans le Nouveau Testament, parfaitement accomplie en Jésus-Christ. C’est à celà que nous sommes appelés sachant qu’il ne nous laisse pas orphelins et que c’est lui qui l’accomplira pour nous. La consécration est en fait liberté !

 

30 mai: La violence et les violents (JM Dauriac & Pasteur E. Alvarez)

La notion de violence a évolué au cours des siècles: de nouvelles formes sont apparues, d’autres ont reculé, mais notre société « moderne » et « capitaliste » génère d’autres comportements, parfois sournois, qu’il convient de confronter à l’apparente violence de certains textes bibliques.

 

9 mai:

Couples: un enjeu pour l’Eglise et pour le monde (Pasteur P. Munch)

Le couple est pour l’Eglise un enjeu majeur qui rejaillit directement sur la vie de la paroisse mais aussi est lumière pour le monde. La parole de Dieu est libératrice sur tous les sujets, et peut-être surtout dans l’intimité de la relation conjugale qui est toujours prise comme image de la relation que Dieu a avec Israël et Jésus avec l’Eglise universelle. La prédication de Pierrot Munch sur ce thème est un grand moment de joie et de libération !

 

2 mai:

Perdre la foi (Pasteur E. Alvarez)

On entend souvent cette expression « j’ai perdu la foi ». Souvent signe d’un désenchantement sur fond d’enseignement mal dispensé ou mal compris, d’épreuves ou de révoltes dans la vie, la foi dans le Christ ressuscité est ancrée sur sa parole et sur la présence de l’Esprit Saint en nous, avec l’assurance que c’est Lui qui accomplira toutes choses.

 

25 avril:

La fidélité (Pasteur E. Alvarez)

La fidélité demandée par Dieu n’est pas seulement obéissance, engagement mais bien davantage, comme une dynamique qui traverse les épreuves et les douleurs et qui permet de repartir dans la voie qui nous est ouverte, sans réserve dans l’amour pour Celui qui s’est donné pour notre salut.

 

11 avril:

En mission … (Pasteur E. Alvarez)

La mission est un lieu privilégié pour l’Eglise de manifester son soutien envers ceux qui souffrent et ont besoin de notre aide, certes matérielle, mais surtout dans une démarche de coeur et avec le soutien de la prière fraternelle.

 

28 mars:

Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur (Pasteur E. Alvarez)

Méditation de l’Evangile de ce dimanche des rameaux où nous fêtons l’entrée de Jésus à Jérusalem sous les acclamations de la multitude de ses disciples.

 

21 mars:

Ouvriers de Dieu (A. Verborne)

Dans l’Eglise chacun a sa place, apporte ses forces et ses faiblesses, a son rôle à jouer en complément des autres et nul n’exerce une fonction qui soit plus honorable ou plus importante que les autres.

 

7 mars:

Les débuts de l’Eglise (Pasteur E. Alvarez)

L’Eglise a commencé par les disciples qui, au moment choisi par Dieu, on abandonné leur vie sociale pour la consacrer à suivre Jésus. En apparence ils ont tout perdu, en réalité ils se sont trouvés.

 

28 février:

L’Eglise, lieu de fraternité (M. Talansi)

Du récit de la Genèse où Caïen tua son frère Abel, en passant par la parabole du bon samaritain racontée par Jésus, et jusqu’aux frontons de nos mairies où il est gravé « liberté, égalité, fraternité », le problème du rejet de l’autre, pour divers motifs, reste d’actualité.

 

14 février:

L’Evangile « social » (Pasteur E. Alvarez)

L’engagement social des chrétiens a toujours été prééminent mais, depuis la loi de 1905 qui interdit aux églises d’autres activités que celles d’exercer le culte, les chrétiens ont quand même continué à assurer cet engagement sans l’église, ce qui a fortement atténué la pertinence du message évangélique.

 

7 février:

Christ seul ! (Pasteur E. Alvarez)

L’apôtre Paul nous dit que si Christ est au coeur de notre foi et de nos actions alors il ne nous faut pas avoir peur car il nous accompagne et bénit ce que nous entreprenons.

 

31 janvier:

Ce que tu as entendu proclame-le sur les terrasses (Pr Marc Lienardt)

L’annonce de la bonne nouvelle doit être faite sans crainte sur l’espace public car l’Evangile touche tous les domaines de la vie des hommes (Matthieu 10 : 27-31).

 

24 janvier:

Solidarité avec nos frères de Haïti (Pasteur E. Alvarez)

Comme cela nous est proposé par Claude Baty le temps n’est pas à chercher des explications au drame survenu à Haïti mais à nous arrêter pour aider nos frères et soeurs, tout comme l’ont fait les disciples au profit des chrétiens de Judée frappés par la famine (Actes 10 : 27 – 30).

 

17 janvier:

Le jeune homme riche (Pasteur E. Alvarez)

Le jeune homme riche a été déçu par la réponse de Jésus à sa question de savoir ce qu’il fallait encore faire pour avoir le salut: le salut ne s’obtient pas en faisant mais en s’abandonnant dans la confiance totale en l’amour de Dieu.

 

10 janvier:

L’aumônerie aux armées (Pasteur Franck Bourgeois)

Présentation de l’aumônerie protestante aux armées et réflexion sur l’utilité de ce travail de soutien et de témoignage auprès d’hommes et de femmes confrontés à des situations de guerre (Afghanistan, …).

 

3 janvier:

L’Epiphanie ou la révélation (Pasteur E. Alvarez)

La naissance de Jésus, telle qu’elle nous est rapporté e avec l’épisode de la visite des mages venus d’orient, est avant tout l’annonce faite au monde entier que le salut promis par Dieu à son peuple est adressé en fait à tous bien au-delà des frontières du peuple d’Israël.

 

Année 2009

 

27 décembre:

Connaître Dieu (Pasteur E. Alvarez)

La Parole a été faite chair en Jésus pour le salut des hommes, reste aux hommes à faire la démarche de connaître Dieu pour entrer dans ce salut qui leur est offert gratuitement, par amour.

 

25 décembre:

La généalogie de Jésus: loin des canons de la pureté (Pasteur M. Razzano)

La généalogie de Jésus présentée par Luc est loin des canons de la pureté car on y trouve adultère, meurtre, inceste, prostitution et des personnages issus de peuples païens, preuve s’il en est, que le Christ a voulu assumer pleinement notre humanité, avec sa complexité et ses failles, loin du « religieusement correct » …

 

13 décembre:

Le fils prodigue: anticipation de Noël (Pasteur E. Alvarez)

La parabole du fils prodigue anticipe, de par sa notion de la fête et du veau gras offert hors du temps prévu, la joie de Noël à laquelle chacun est invité à participer, sans rien avoir à justifier ni à mériter, gratuitement tout simplement.

 

6 décembre:

Où est ton amour ? (M. Talansi)

« Monsieur, vous pouvez me haïr, mais vous ne m’empêcherez pas de vous aimer » (Martin Luther King).

 

29 novembre:

La liberté: le legs de la Réforme (JM Dauriac)

« La liberté est le legs de la Réformation » mais en n’oubliant pas « qu’elle nait de la foi, c’est-à-dire de la paix avec Dieu » (Gehrard Ebeling, théologien allemand 1912-2001).

 

22 novembre:

Confesser notre foi (Pasteur E. Alvarez)

La confession de foi de La Rochelle (1559) a posé les fondements du protestantisme français dont l’une des caractéristiques a toujours été la diversité pour cause de réforme permanente. C’est ce qui en fait la richesse et le dynamisme pour toujours proclamer la Parole !

 

15 novembre:

Chrétiens persécutés (Pasteur E. Alvarez)

Dans le cadre de la journée de sensibilisation sur l’église persécutée, l’occasion de comprendre ce que nos frères et soeurs d’autres religions, et notamment l’islam, convertis au Christ peuvent subir pour leur foi et comment dans nos églises il nous faut les accueillir sans préjugés.

 

18 octobre:

Le Défi Michée (S. Siounath)

Aimer son prochain: mais qui est mon prochain ? (P. Opitz)

 

11 octobre:

Mensonge et vérité dans notre actualité (JM Dauriac & Pasteur E. Alvarez)

Le mensonge est officiellement rejeté par la morale de notre société mais, en fait, il est le principe actif de celle-ci sous divers noms : arrangements, combines, rumeurs, calomnies, etc … La vérité est officiellement révérée, mais en réalité, elle est crainte et souvent réprimée. On « s’arrange » avec la vérité comme avec le mensonge.

 

4 octobre:

L’église: lieu de service (Pasteur E. Alvarez)

Que signifie d’être devenus enfants de Dieu pour servir ensemble: vocation personnelle, collective, au service de quoi et de qui ?

 

27 septembre :

La Cène: une même espérance autour d’une même table (Pasteur E. Alvarez)

L’unité du peuple de Dieu est réalité autour d’une même Parole, d’une même Promesse, du même Père et d’une même Espérance. La Cène est là comme signe d’une délivrance complète par la victoire du Christ sur la mort et le péché.

 

13 septembre :

S’appuyer sur Dieu (Pasteur E. Alvarez)

Contrairement à l’Ancien Testament où Dieu se présente comme le protecteur, le Christ annonce que désormais Dieu est celui sur lequel il faut construire: une affaire de responsabilité personnelle et d’engagement dans l’église locale …

 

30 août :

La conversion de Saint Paul (Pasteur E. Alvarez)

Paul ne s’est pas converti au christianisme, il s’est converti au Christ ressuscité. Un exemple à méditer pour notre vie …

 

16 août :

La présentation des enfants (Pasteur E. Alvarez)

Nos églises ont remplacé le baptême des enfants par une « présentation » : fondements bibliques et sens de cette démarche nécessitent d’être réactualisés.

 

2 août :

Sel de la terre, lumière du monde (P. Opitz)

Jésus nous appelle à être concrètement, pour nos contemporains, dans notre société, des repères mais sans nous laisser imprégner du siècle présent afin que l’Evangile, vécu par les actes, soit à la gloire de Dieu !

 

19 juillet :

Soyez des hommes et fortifiez-vous ! (A. Verborne)

Cela n’est pas chose évidente, même pour une église (Corinthe) qui a – d’après l’apôtre Paul – reçu tous les dons. S’il ne fallait retenir qu’une chose: cela n’est possible que par la communion fraternelle, dans l’église locale, et par l’écoute de la Parole de Dieu.

 

5 juillet :

Qui dites-vous que je suis ? (Pasteur E. Alvarez)

La réponse de Pierre à cette question de Jésus suscite de la part de Jésus une réaction pour le moins surprenante. Qu’en serait-il aujourd’hui pour nous si nous étions à la place de Pierre ?

 

28 juin :

La parabole du semeur (Pasteur E. Alvarez)

La Parole de Dieu nécessite une réponse et une décision personnelles, un engagement profond, pour être un bon terrain, porter des fruits et ne dépendre que de sa grâce.

 

21 juin :

Eglise ouvre-toi (M. Talansi)

Une église qui n’est pas ouverte sur le monde et la société est une église moribonde : église ouvre-toi pour montrer l’amour de Dieu !

 

14 juin :

La rédemption (pasteur E. Alvarez)

Le Christ est venu apporter la rédemption à ce qui était perdu : l’homme qui, en voulant être « comme des dieux », s’est en fait retrouvé esclave du péché.

 

6 juin :

cérémonie d’inauguration des nouveaux locaux de l’église

Ecoutez ou réécoutez la cérémonie d’inauguration des nouveaux locaux de l’église qui s’est tenue le samedi 6 juin à 17h avec la présence d’anciens pasteurs de l’église et de représentants de la commission synodale et de pasteurs d’autres églises sur Bordeaux et l’Aquitaine.

 

17 mai :

La guérison de l’aveugle (pasteur H. Lunq)

Lorsque Jésus guérit l’aveugle (Jean 9:1-12) il ne lui redonne pas simplement la vue mais réalise une véritable re-création pour que soit manifestée la seule gloire de Dieu. Aujourd’hui le Diaconat de Bordeaux, par son soutien aux plus démunis, permet à des personnes souvent en désespérance de retrouver le chemin de la vie.

 

10 mai :

Le fils prodique (M. Talansi)

La parabole du fils prodique nous introduit dans l’intimité du mystère de l’amour de Dieu.

 

12 avril :

Marchons dans la joie de Pâques (Pasteur E. Alvarez)

L’événement de la résurrection de Jésus est l’occasion de revoir notre vie à la lumière du ressuscité qui veut nous amener à avancer avec lui chaque jour et à proclamer que le salut est désormais offert à tous !

 

5 avril :

Les projets de Dieu (P. Vermès du SEL Parrainage)

C’est le Saint-Esprit qui est l’initiateur des actions de l’Eglise, y compris et d’abord au profit des plus pauvres.

 

29 mars :

Une rencontre qui transforme pour « aller » (Pasteur Y. Liénard)

Après sa résurrection, Jésus encourage ses disciples: il souffle sur eux l’Esprit déjà avant la grande Pentecôte. Ils sont transformés et prêts à être envoyés. Il y a un suspicieux dans l’équipe …c’est Thomas. Jésus le rencontre et le transforme: l’incrédule devient le vrai disciple. Jésus veut tout autant nous rencontrer pour nous transformer et nous envoyer annoncer sa résurrection. Quel défi encore bien actuel pour toute l’église … allons !

 

15 mars :

Annonce de la pâque purificatrice (Pasteur E. Alvarez)

Après avoir chassé les vendeurs tu Temple de Jérusalem, Jésus prétend pouvoir le reconstruire en trois jours alors qu’il a fallu 47 ans au peuple juif : annonce de la fin proche de l’ancienne alliance au profit d’une pâque qui sera réellement purificatrice.

 

8 mars :

Témoins pour annoncer la gloire de Dieu (Pasteur E. Alvarez)

Pierre, Jacques et Jean ont été, lors de la transfiguration, les premiers témoins convaincus de la gloire de Dieu manifestée en Jésus, non pas pour s’installer mais pour avancer et annoncer le Christ sauveur et ressuscité.

 

22 février :

Porteurs d’espérance (Pasteur E. Alvarez)

A l’image des quatre amis qui portèrent le paralytique dans la maison de Jésus quitte à passer par le toit pour qu’il soit guéri, dans notre vie nous pouvons nous aussi être porteurs d’espérance et de guérison pour ceux qui nous entourent …

 

15 février :

Actualité du don (Pasteur E. Alvarez & JM Dauriac)

Quelle est la spécificité du don chrétien, à l’image du sacrifice de Jésus, dans un monde où seul compte le « toujours plus » ? Que peuvent faire les chrétiens, chacun à son niveau, pour résister au système et offrir aux hommes une autre espérance ?

 

8 février :

Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle (Marc Talansi)

La sainte cène est l’occasion pour l’église de se retrouver et de se ressourcer, de reprendre des forces, tout comme Elie qui retrouva des forces pour affronter un long voyage après qu’il ait mangé et but ce que l’ange du Seigneur lui avait préparé.

 

18 janvier :

Un Dieu au-dessus de nous (pasteur E. Weachter)

Un Dieu au-dessus de nous, qui nous accueille, qui nous donne sa grâce, qui marche avec nous et qui nous donne ce dont nous avons besoin.

 

4 janvier :

A Dieu soit la gloire (pasteur E. Alvarez)

Ce premier culte dans nos locaux refaits à neuf est l’occasion de se rappeler que c’est le Seigneur qui marche devant nous, qui nous fait passer par là où il nous attend.

 

Année 2008

 

28 décembre :

Noël, une invitation à rencontrer Dieu pour le connaître (pasteur E. Alvarez)

Noël est une invitation non seulement à faire connaissance avec un récit extraordinaire mais l’évènement nous invite à rencontrer Dieu pour le connaitre. Mais que veut dire connaître Dieu ? Nous cherchons le plus souvent à rationaliser, mais n’y a t-il une autre dimension que celle du questionnement logique ? La dimension de relation semble bien tout aussi essentielle pour s’approcher de lui.

date prédicateur enregistrement
21 décembre Pasteur Emmanuel ALVAREZ
7 décembre Pasteur Emmanuel ALVAREZ
30 novembre Pasteur Emmanuel ALVAREZ
23 novembre Pasteur Emmanuel ALVAREZ, Jean-Michel DAURIAC, Paul OPITZ
le chrétien et l’argent
9 novembre Pasteur Emmanuel ALVAREZ
2 novembre Marc Talensi
26 octobre Culte de la Réformation au temple du Hâ: pasteur Emmanuel ALVAREZ
(beaucoup d’écho dans le grand temple du Hâ !)
19 octobre Pasteur Emmanuel ALVAREZ
12 octobre Pasteur Emmanuel ALVAREZ
5 octobre Pasteur Yves CHAMBEAUResponsable de l’aumônerie protestante des hôpitaux publics de Bordeaux
(sa voix est faible)
28 septembre Pasteur Philippe BAUDIN: « Croissance ou des croissances »
21 septembre Pasteur Emmanuel ALVAREZ
14 septembre Pasteur Emmanuel ALVAREZ
29 juin Culte sur le thème: prier et agir
15 juin Samuel FOUCACHON – Pasteur de l’Eglise Réformée Evangélique Indépendante
8 juin Alain VERBORNE – Membre de l’église
18 mai Pasteur Frank BOURGEOIS – Aumonier des Armées – Région Sud-Ouest

et présentation du travail d’aumonier aux Armées

4 avril Pasteur Emmanuel ALVAREZ
30 mars Pasteur Emmanuel ALVAREZ
 
 

Année 2006

 
 
date prédicateur enregistrement
24 septembre Pasteur Emmanuel ALVAREZ
Vers Les Cîmes

Prédication

10 septembre Pasteur Emmanuel ALVAREZ
16 juillet Pasteur Emmanuel ALVAREZ
9 juillet Pasteur Emmanuel ALVAREZ
28 mai Marc Talansi, membre de l’église
14 mai Pasteur Bernard De VIMES de l’ERF
7 mai Pasteur Guy GALERAN de l’ERF