Accueil / Cultes actualité / Fraude, mensonge, tricherie

Fraude, mensonge, tricherie

 

Fraude, mensonge, tricherie : actualité et heure de vérité - Genèse 32 : 25 à 33 (JM Dauriac et Pasteur R. CHAMARD)

Introduction

L’actualité nous sert sur un plateau de trop nombreux exemples de ces fautes morales pour que nous puissions les ignorer. Nous devons, en tant que chrétiens, nous interroger sur ces pratiques, certes éternelles, mais qui trouvent aujourd’hui des adeptes de plus en plus nombreux et dans tous les milieux sociaux.

Nous devons opposer le règne du Prince du Mensonge, le Mauvais, comme le dit si bien Jean dans la fin de sa première Epitre 1 Jean 5 : 19 & 20

« Nous le savons, nous appartenons à Dieu, mais le monde entier est sous le pouvoir du Mauvais. Nous le savons, le Fils de Dieu est venu. Il nous a donné l’intelligence pour connaître le vrai Dieu, et nous restons unis au vrai Dieu par son Fils Jésus-Christ. Lui, il est le vrai Dieu et il est la vie pour toujours. » (FDV)

et celui qui dit, parlant de Dieu, son père : « Ta parole est la vérité ».

Nous devons refuser le relativisme moral, ce poison insidieux de l’esprit du monde ; non, tout n’est pas équivalent, tout ne se vaut pas, « A chacun sa vérité » est un principe mortifère pour toute société et, au-delà, pour l’humanité.

Nous allons faire un très rapide survol de ce que l’ actualité des dernières semaines nous a offert en ce domaine. C’est assez impressionnant quand on pose tout cela côte-à-côte.

Comme à l’accoutumée dans ces cultes d’actualité, nous verrons ensuite ce que la Bible et la pratique de la foi chrétienne nous enseignent.

Partie I : Un festival de tricheurs, fraudeurs et menteurs.

Commençons par une fraude massive qui a pu tous nous concerner : la substitution non annoncée de viande chevaline en lieu et place de viande bovine. Ici le problème n’est pas sanitaire, il est purement moral. Des milliers de personnes ont mangé du cheval en pensant manger du bœuf. Plus les investigations ont avancé et plus l’étendue de la fraude s’est avérée gigantesque. Toutes les multinationales de l’agro-alimentaire ont été touchées. Certes « à l’insu de leur plein gré », mais que pouvons-nous apprendre de cette tromperie massive ?

Le système d’approvisionnement de la fabrication alimentaire est devenu un véritable dédale où des intermédiaires occultes du grand public se servent de grasses commissions pour de simples opérations écrites parfois. Le responsable de la fraude, en l’espèce, serait un trader chypriote, déjà jugé en la matière et condamnée sur une autre affaire. Plus personne ne contrôle le circuit ; à tous les niveaux, des fraudes sont possibles, voire des attentats mortels.

La seconde affaire est une affaire de fraude fiscale ou de dissimulation. Le ministre du budget, Jérôme Cahuzac, a caché l’existence de deux comptes off-shore (un en Suisse, un autre à Singapour) qui lui ont servi à soustraire une belle partie de ses gains professionnels ou de ses avantages plus ou moins légaux au fisc. Or, c’est lui qui était en charge de la lutte contre l’évasion fiscale dans le gouvernement. On comprend le malaise. Le plus grave est qu’il a menti avec un aplomb formidable, au Parlement, à la télévision et partout. Donc, double faute : fraude et mensonge.

Presque en même temps, nous apprenions, par une liste secrète mise en ligne sur internet que le propre trésorier de campagne de François Hollande, l’ « ennemi de la finance », comme il l’a martelé dans son discours du Bourget, possédait des comptes (légaux ceux-là !) aux îles Caïman, un paradis fiscal pur jus.

Où est la « République exemplaire » que nos deux présidents successifs nous ont promise ? (rappelons que l’équipe précédente n’a pas été en reste, et que l’ex-président Nicolas Sarkozy est mis en examen dans une affaire de financement illégal, ce qui signifie qu’il y a au moins de quoi s’interroger).

Toujours chez les « Considérables « comme le dit Jean-Paul Kauffman, dans un de ses derniers livres, pour désigner les puissants, il nous faut parler d’une fraude assez nouvelle et révélatrice, celle portant sur les diplômes obtenus. Le Grand Rabbin de France, Gilles Bernheim, plus haute autorité spirituelle juive en France, vient de démissionner (le 11 avril) aptès avoir reconnu s’être livré à des plmagiats dans ses livrees et avoir menti sur ses diplômes, notamment en disant qu’il avait une agrégation de philosophie alors que ce n’était pas vrai ! Il est évidemment plus facile de l’inventer que de la passer ! Dans ce cas précis, la sidération est double, car la fraude touche un homme de foi. Donc, le vers est dans le fruit.

Au même titre, la minsitre de l’éducation de Mme Merkel, Annette Schavan, a dû démissionner le février dernier, car elle avait plagié sa thèse. C’est le second minsitre de madamle Merkel qui a dû rendre son tablier pour le même moto=if. Où est la rigueur allemenade que l’on nous vante tant ?

Mais les « petits », les gens ordinaires ne sont pas en reste, comment d’ailleurs pourraient-ils ne pas s’abriter derrière des exemples si grands ?

Les CV « bidonnés » : Ainsi, le directeur de l’aéroport de Limoges a été condamné, il y a quelques mois, pour avoir fabriqué de toute pièce un fabuleux CV qui lui a permis d’être embauché et de remplir ses fonctions avec réussite et satisfaction de ses employeurs jusqu’à la découverte de la fraude. Ce qui prouve que cet homme avait des qualités réelles, mais qu’il n’aurait jamais pu prouver sans ce cv éblouissant et faux cela doit aussi nous faire méditer sur la façon dont nous évaluons les compétences.

Encore plus anonyme et en voie de banalisation : l’usurpation d’identité ou de plaques minéralogiques. Internet offre aux escrocs de tous calibres la possibilité de passer à l’acte.

Ainsi pouvez-vous être accusé de méfaits financiers ou routiers à votre insu ; c’est alors un véritable parcours du combattant pour faire valoir son bon droit. Nous assistons ici à l’inversion totale des valeurs, telles que le livre des Psaumes ou celui des Proverbes aime tant à le mettre en avant.

Enfin, il faut parler d’un phénomène alarmant, sans cesse en croissance, qui est la tricherie à l’école. Avec Internet et les portables, il devient extrêmement aisé et tentant de frauder. Pourquoi apprendre ce que l’on peut obtenir instantanément sur son écran mobile ? A quoi sert la culture, la valeur de l’apprentissage, quand le piston est le moyen le plus sûr de réussir ? Les autorités éducatives de notre pays sont très préoccupées par ce phénomène, mais ne savent pas comment l’endiguer.

Je crois que ces exemples sont assez parlants poiur ne pas en rajouter. Voyons maintenant ce qu’ils nous disent. Pourquoi ces fautes morales ?

  1. L’amour de l’argent est le moteur de toute une série de fraudes, fiscales ou autres. Celui qui en a gagné beaucoup souhaite le conserver pour lui, quand bien même cela est hors de toute raison.
  2. L’appât du gain est un autre moteur, proche du précédent. La fraude chevaline relève de cette motivation Quand des dentistes font réaliser secrètement des prothèses à l’étranger et les facturent comme des françaises, on est dans cette recherche du gain facile. :
  3. Le désir de faire le mal sans sanction est aussi une puissante motivation. Je peux rouler à « fond la caisse », avec de fausses plaques, je ne risque rien ! On parle de sentiment d’impunité. Dérisoire, comme nous allons le voir ensuite, mais bien réel.
  4. L’envie de paraître autre chose que ce que l’on est, se fabriquer un parcours rêvé, des références sans tâches, tout cela pour être quelqu’un d’autre.

Toutes ces choses relèvent de deux racines majeures : l’amour de l’argent et le mensonge. Deux choses que Jésus a violemment dénoncé et qu’il appelle péché, mot qui ne fait guère recette aujourd’hui, amis qui peut être remplacé laïquement par faute pour ceux qui sont gênés.

Partie II : Que dit la Bible ?

La Bible distingue nettement Dieu et le Diable sous cet angle :

– Nombres 23 : 19 « Dieu n’est point un homme pour mentir, Ni fils d’un homme pour se repentir. Ce qu’il a dit, ne le fera-t-il pas? Ce qu’il a déclaré, ne l’exécutera-t il pas ? »

– Jean 8 : 44 à 47 « Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne s’est pas tenu dans la vérité, parce que la vérité n’est pas en lui. Lorsqu’il profère le mensonge, ses paroles viennent de lui-même car il est menteur et le père du mensonge. «

Les choses sont claires. Le maître de ce monde, le Malin, ou le Mauvais, est le Prince du mensonge. Ceux qui vivent selon la loi du monde sont donc sous la coupe d’un esprit de mensonge.

L’homme naturel est porté à la fraude et au mensonge.

– Proverbes 12 :20 « La fraude est dans le coeur de ceux qui méditent le mal, Mais la joie est pour ceux qui conseillent la paix. »

– Proverbes 22 :8 « Celui qui sème la fraude moissonne l’injustice »

La fraude, le mensonge, la tricherie peuvent faire illusion chez les hommes, mais on ne saurait tromper Dieu :

Actes 5 : 1 à 11 « Mais un homme du nom d’Ananias, avec Saphira sa femme, vendit une propriété et retint avec le consentement de sa femme une partie du prix; puis il apporta l’autre partie et la déposa aux pieds des apôtres. Pierre lui dit: Ananias, pourquoi Satan a-t-il rempli ton coeur, au point de mentir à l’Esprit Saint et de retenir une partie du prix du champ ? Lorsque tu l’avais, ne demeurait-il pas à toi ? Et, après la vente le prix n’était-il pas à ta disposition? Comment as-tu mis en ton coeur une pareille action ? Ce n’est pas à des hommes que tu as menti, mais à Dieu. Ananias entendit ces paroles, tomba et expira. Une grande crainte saisit tous les auditeurs. Les jeunes gens se levèrent, l’enveloppèrent, l’emportèrent et l’ensevelirent. Environ trois heures plus tard, sa femme entra, sans savoir ce qui était arrivé. Pierre lui adressa la parole: Dis-moi, est-ce à tel prix que vous avez vendu le champ ? Oui, répondit-elle, c’est à ce prix-là. Alors Pierre lui dit: Comment vous êtes-vous accordés pour tenter l’Esprit du Seigneur ? Voici: ceux qui ont enseveli ton mari sont à la porte; ils t’emporteront. A l’instant, elle tomba à ses pieds et expira. Les jeunes gens, à leur entrée, la trouvèrent morte; ils l’emportèrent et l’ensevelirent auprès de son mari. Une grande crainte saisit toute l’Église et tous ceux qui apprirent ces choses. »

Le châtiment qui frappe el couple ne porte pas sur leur fraude envers les apôtres, mais sur le fait de croire tromper Dieu lui-même. Rien ne peut être caché aux yeux de Dieu. Même si le succès semble accompagner les tricheurs, nous savons que ce n’est qu’illusion.

Partie III : Une règle de vie entre frères et sœurs, dans l’église

– N’avoir qu’une parole et qu’elle soit ferme et claire. Jacques 5 :12 « Mais avant tout, mes frères, ne jurez pas, ni par le ciel, ni par la terre, ni d’aucune autre manière. Que votre oui soit oui, et votre non, non, afin que vous ne tombiez pas sous le jugement. »

– Entre nous, cultiver le discours vrai. Luc 20 :21 « Ces gens lui posèrent cette question: Maître, nous savons que tu parles et enseignes avec droiture, et que tu ne fais pas de considération de personne, mais que tu enseignes la voie de Dieu selon la vérité. » et 2 Corinthiens 7 :14 « …mais, comme nous vous avons toujours parlé selon la vérité, ce dont nous nous sommes glorifiés auprès de Tite s’est trouvé être aussi la vérité » Ephésiens 4 :25 « C’est pourquoi, rejetez le mensonge et que chacun de vous parle avec vérité à son prochain; car nous sommes membres les uns des autres. » ; Colossiens 3 :9 « Ne mentez pas les uns aux autres, vous qui avez dépouillé la vieille nature avec ses pratiques. »

– Bannir toute fraude et tromperie entre frères et sœurs : 1 Thessaloniciens 4 :6 « que personne, en affaires, n’use envers son frère de fraude ou de cupidité: le Seigneur fait justice de tout cela, nous vous l’avons déjà dit et attesté. »

Conclusion : vérité = liberté

il existe un enchaînement logique dans la découverte de la liberté en Christ ; Il suffit de mettre à la suite trois ou quatre textes de l’Evangile.

– Jean 14 :6 « Jésus lui dit: Moi, je suis le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. »

– Jean 17 :17 « Sanctifie-les par la vérité: ta parole est la vérité. »

– Jean 8 :32 « vous connaîtrez la vérité et la vérité vous rendra libres. »

Jésus est le chemin qui nous permet de connaître la Parole de Dieu, qui est vérité ; cette vérité a le pouvoir de nous rendre libre. Il n’y a aucune liberté dans le mensonge, la fraude et la tricherie.