Accueil / ACTUALITE / La fabrique à préjugés

La fabrique à préjugés

1Nos sociétés sont victimes de préjugés, de stéréotypes qui alimentent les réflexes de peur et de rejet de l’étranger dénoncé comme le responsable de tous nos maux. Le journaliste John Paul Leperse a enquêté sur les liens entre immigration et insécurité/délinquance pour arriver à des constats que lui-même n’imaginait pas au début de son enquête.

Chiffres officiels et enquêtes sur le terrain démontrent que, contrairement « à toute évidence », c’est justement dans les villes à forte présence d’immigrés que la délinquance est la plus faible, qu’il y ait fort taux de chômage ou pas. Un chercheur du CNRS décrypte les chiffres officiels pour mettre à jour les incohérences et les manipulations qui perpétuent la peur et le rejet de l’immigré et fabriquent le fameux « sentiment d’insécurité ».

Dès le plus jeune âge nous sommes programmés par l’environnement social pour stigmatiser la différence et, mécanisme bien connu des psychologues, rejeter sur elle toutes nos peurs. C’est le principe du bouc émissaire : facile à dénoncer car différent, l’immigré est forcément le responsable de tous nos maux, même ceux que l’on invente pour se protéger.

Les chrétiens savent que l’immigré doit être vu avant toute chose comme un autre soi fragilisé : Deutéronome 10 : 19 nous dit « Vous aimerez l’immigrant car vous avez été des immigrants dans le pays d’Egypte« . Voir aussi Deutéronome 24 : 14, Exode 22 : 21 et 22 : 20 et 23 : 9.

 

Paul Opitz

(Visited 95 time, 1 visit today)