Accueil / Qui sommes-nous / Les églises libres / Message du 84ème synode de l’Union des Eglises Libres

Message du 84ème synode de l’Union des Eglises Libres

1Le 84e synode de l’Union des Églises évangéliques libres s’est tenu à Orléans, du 9 au 12 mai 2013, et s’est conclu par un culte joyeux, au cours duquel a eu lieu la consécration du pasteur Gil Tarassenko, actuellement en poste à Béziers.

Le thème du synode, « Collégialité et autorité, une gouvernance au service de l’Église », décliné en conférences du pasteur Alain Nisus, professeur de théologie systématique à la FLTE de Vaux-sur-Seine, et en ateliers, a permis de réfléchir à l’articulation des organes d’autorité dans la communauté, et à pointer les bonnes pratiques qui devraient réduire les risques de tension. Un document de synthèse sera bientôt disponible sur le site de l’UEELF.

Les échanges ont par ailleurs mis l’accent sur l’importance de maintenir un lien synodal fort au sein de nos communautés, et entre nos communautés, non pour nous recroqueviller sur notre identité propre, mais pour être mieux à même d’assumer nos dialogues avec les autres familles du protestantisme, ou au-delà. À ce propos, le président de la commission synodale a salué la création de l’EPUdF que nous voulons accueillir avec bienveillance. La présence du pasteur congolais Jean-Pierre Kinanga, responsable d’un ministère d’aumônerie auprès des malades du VIH/Sida de l’Église évangélique du
Congo (Congo-Brazzaville), ainsi que de divers représentants d’Églises étrangères avec lesquelles nous avons des partenariats, nous a rappelé la dimension de l’Église universelle dans laquelle s’insère notre Union.

La préoccupation de nos Églises pour des sujets de société complexes s’est exprimée dans le vote de trois voeux, présentés simultanément au Congrès de la FEEBF, concernant la lutte contre la corruption – le synode a ainsi redit son appui aux actions du Défi Michée -, la fin de vie et l’enseignement de la théorie du genre à l’école.

Un autre axe important d’engagement de ce synode a été la signature d’un texte d’orientation mettant clairement au coeur de nos initiatives l’évangélisation et le souci de la croissance de nos Églises. Pour aller dans ce sens, les moyens d’un travail d’accompagnement approprié pour nos divers types de communautés, grandes et petites, citadines et rurales, en progression ou en perte de vitesse, devront être imaginés.

Trois membres de la commission synodale, composée de dix membres, ont été renouvelés, un pasteur et deux laïcs. Le pasteur Vincent Miéville a été confirmé dans sa fonction de président.

Le message final, destiné aux Églises, se concluait ainsi : « Ensemble, nous voulons rester émerveillés par les chemins où l’Esprit va nous mener, nous laisser surprendre par la force que le Seigneur nous donnera. Que le monde entende la symphonie des témoignages de nos vies transformées ! »

(Visited 47 time, 1 visit today)