Culte d’actualité 01/12/2019 « Vivre autrement, qu’ils disent ! »

A intervalles réguliers, un culte est consacré à une approche de l’actualité sous un angle chrétien. Ce dimanche 1er décembre, le thème était « Vivre autrement qu’ils disent ! ». Selon le schéma adopté il y a maintenant un dizaine d’années – depuis que ce genre de culte a débuté – , une première partie est consacré à la présentation du thème, puis à son analyse critique. C’est Jean-Michel Dauriac qui se livra à ce travail, pas toujours aisé, car il faut éviter plusieurs pièges (le cours, la satire, la prise de position…). Il commença par présenter une vidéo de publicité réalisée pour Orange, qui développe un discours moralisateur sur de magnifiques images et une belle musique, pour arriver à la conclusion que « ce monde est si beau », puisqu’un père de famille peut offrir un smartphone à son adolescente. C’est toute la perversité talentueuse de la propagande sociale et de la publicité commerciale qui irrigue ce film. Il y eut ensuite la présentation de quelques thèmes où nous subissons des injonctions de plus en plus nombreuses à changer nos comportements : l’automobile, les transports, l’habitat, l’énergie et le numérique. Le tout abondamment illustré et avec un certain humour qui permet la distanciation. Dans un second temps, les dessous de ces injonctions furent dévoilés : encouragement de la consommation, épuisement des ressources naturelles, superficialité des changements, alliance objective du capital, des multinationales et des pouvoirs politiques nationaux. La conclusion de cette partie fut qu’il fallait bien s’interroger sur des changements de comportements, mais sûrement pas selon cet évangile selon Saint-Caddy.

Pierre Lacoste, le pasteur, prit alors le relais, pour apporter le nécessaire éclairage chrétien sur ce sujet. Le titre de son sermon était tout un programme : « Du Black Friday au Holy Sunday ». appuyé sur un texte de Paul, pris dans l’épitre aux Ephésiens, (chapitre 5 : 15-20). Il insista particulièrement sur le verset 16 et la double traduction possible : « Rachetez le temps » ou « mettez à profit », démontrant avec brio que la seconde version est plus parlante et plus adaptée à une vie de décision. Le changement est celui d’une vie fondée sur le message évangélique, lequel agit en profondeur, à l’inverse du « vin enivrant » de l’illusion de ce monde consumériste et matérialiste. Les auditeurs ont pu souligner à la fin de culte la complémentarité des deux parties.

Première partie

Prédication

Lien vers la prédication